Grand A le mag - 4 : Décembre 2020

NUMÉROS PRÉCÉDENTS

Collapse

Uncollapse

Les agences et l'énergie

Accompagner les transitions climatiques et énergétiques dans les territoires est au cœur de l’action des agences. Dès les années 2000, soucieuse de leur intégration dans les documents d’urbanisme, l’Agence d’urbanisme de la région grenobloise s’y est engagée avec conviction. Cliquer ici

  • paris-region.JPG

    Zéro émissions nettes en Île-de-France

    L’objectif de neutralité carbone à l’horizon 2050, inscrit dans la loi énergie-climat de 2019, engage la France et ses territoires pour une transition bas-carbone plus ambitieuse. En Île-de-France, la stratégie régionale énergie-climat de 2018 intègre les objectifs 100% ENR et zéro carbone à ce même horizon. Pour y parvenir, de profondes transformations sont nécessaires, à toutes les échelles et concernent tous les acteurs. Afin d’échanger sur les enjeux en cours et à venir, d'identifier les défis à relever et trajectoires pour engager pleinement l’Île-de-France sur le chemin de la neutralité carbone, L’Institut Paris Region lance, avec le soutien de la Région Île-de-France, un nouveau cycle de six rencontres, ouvert à tous.
    Ce cycle sera l'opportunité de rappeler / de conforter des messages structurants pour relever ce défi :

    • Engager une réduction rapide des émissions dans tous les secteurs
    • Viser 1,5°C (atténuation) ET se préparer pour au moins 2°C (adaptation)
    • L’objectif de décarbonation ne doit pas renforcer les inégalités sociales et territoriales en Île-de-France, ni ailleurs.

    Auteur : Institut Paris Région
    Étude parue le 15 décembre 2020


    étude à visionner et télécharger

  • 1_FNAU_Mobilite.png

    Réussir les territoires zéro-carbone en vingt ans, un défi commun

    En 2040, les territoires auront tous atteint l’objectif du zéro-carbone : ils afficheront tous un bilan énergétique neutre, un équilibre entre la quantité de CO2 émise et celle que la nature et les hommes sont capables de stocker. Cette politique ambitieuse demandera d’avoir radicalement changé les modes de productions, de distribution, de stockage et de consommation de l’énergie. Tous les acteurs du territoire auront ainsi à rôle à jouer : des industriels, aux collectivités en passant bien sûr par les citoyens. Des modes de déplacement non polluants, à la rénovation des bâtiments, à la réutilisation des déchets, à la consommation locale et bien sûr aux énergies renouvelables, tout aura été bouleversé dans les modes de vie des habitants et dans la manière de faire la ville. Après le choc qu’aura été la crise sanitaire de la COVID-19 en 2020 et la crise économique liée, la transformation radicale du zéro-carbone aura transformé les villes, les relations entre les territoires et… le travail des urbanistes ! Comment alors renouveler nos modèles énergétiques ? Comment mobiliser tous les acteurs pour les faire travailler ensemble, dans une même direction : celle du zéro-carbone ? Et quelles conséquences sur les territoires ?


    Auteur : AudeLor - Agence d’urbanisme, de développement économique et technopole du Pays de Lorient
    AURAN - Agence d’urbanisme de la région nantaise
    Fnau – Fédération nationale des agences d’urbanisme
    Atelier organisé en décembre 2020


    synthèse de l'atelier à télécharger

  • agam.JPG

    Guide pour la planification des énergies renouvelables et de récupération

    Le remplacement des énergies fossiles par les énergies renouvelables va nous permettre d’atteindre la neutralité carbone en 2050. Mais c’est aussi un enjeu très local puisque les énergies renouvelables et les réseaux s’implantent dans les territoires, au plus près des lieux de consommation.


    Les territoires de Provence-Alpes-Côte d’Azur se transforment en accueillant des centrales photovoltaïques sur les bâtiments ou au sol, des chaufferies bois, des réseaux de chaleur et de froid, des éoliennes ou encore des usines de méthanisation. Les collectivités souhaitent de plus en plus s’emparer du sujet pour choisir leur modèle énergétique et faire bénéficier leur territoire des retombées positives de ces installations. Pour cela, les documents d’urbanisme et de planification doivent être mobilisés davantage. Ils permettent de définir le mix énergétique le plus adapté aux contraintes et ressources locales, et de localiser les zones préférentielles ou non adaptées aux énergies renouvelables.  Néanmoins, les textes restent encore imprécis quant au contenu de ces documents de planification en matière d’énergie. Le préfet de la région Sud PACA et la Région Sud PACA, ont confié aux agences d’urbanisme du sud (AGAM, AUPA, AUDAT, AURAV) la production d’un guide qui formule des recommandations présentées sous forme de tableaux illustrés d’exemples.



    Auteur : Agence d'Urbanisme de l'agglomération marseillaise
    Étude parue en septembre 2020


    étude à télécharger

  • auat-etude.JPG

    Gaz renouvelable, quelles perspectives pour les acteurs locaux ?

    Retour sur l’atelier organisé par l’Observatoire Partenarial de l’Environnement. Cette rencontre a favorisé les échanges entre des territoires engagés sur l’enjeu de l’énergie et des développeurs de projets de méthanisation, soucieux d’accompagner les territoires dans leur transition énergétique. Après un rappel des objectifs régionaux de développement du gaz renouvelable à travers la stratégie « Région à Énergie Positive » soutenue par la Région Occitanie, plusieurs retours d’expérience de méthanisation ont été partagés, mettant en avant les points forts, parfois innovants, des projets techniques développés, des modèles économiques retenus et des productions de biométhane obtenues ou envisagées. Leur particularité : des gisements de biomasse distincts pour chacun des projets présentés, démontrant tout le potentiel « exploitable » des territoires.


    Auteur : Agence d'urbanisme et d'aménagement Toulouse aire métropolitaine
    Étude parue en juin 2020


    étude à télécharger

  • epure.JPG

    Vulnérabilité et précarité énergétiques : état des lieux dans la Loire

    Avec une tendance en hausse des coûts de l’énergie, la vulnérabilité liée aux déplacements et au chauffage touche de plus en plus de ménages. D’une privation de confort à de l’insolvabilité, les conséquences sociales peuvent être sérieuses. Elle n’en demeure pas moins difficile à cerner à l’échelle du département de la Loire. Cette publication apporte des éléments de réponse en appréciant la vulnérabilité énergétique de la personne au regard de son environnement, de son logement, de sa fourniture d’énergie et de ses ressources. La double vulnérabilité liée au logement et aux déplacements interroge sur la manière de sensibiliser les ménages afin de les préserver d’une situation de précarité économique. Depuis 5 ans, le calculateur e-mob, propose aux ménages de connaître les coûts liés à leur logement et à leurs habitudes de déplacements. Cet outil permet d’évaluer les variations budgétaires dans le cas d’un projet immobilier (type de logement, localisation résidentielle), du changement du lieu d’emploi ou du mode de transport (acquisition d’un véhicule, variation du coût du carburant) et contribue ainsi à informer les ménages sur l’impact économique et environnemental de leur choix de localisation résidentielle.


    Auteur : Agence d'urbanisme de la région stéphanoise
    Étude parue en mai 2020


    étude à télécharger

  • aura.JPG

    Portrait de territoire Climat, énergie │Angers Loire Métropole

    L’urgence écologique et climatique concerne tous les acteurs et tous les habitants des territoires. Les Portraits de territoire Climat, énergie, déclinés à l'échelle de chaque intercommunalité du Maine-et-Loire permettront à l'ensemble des acteurs de mieux appréhender les questions de climat, de sensibilités territoriales, de consommation d'énergie, de gaz à effet de serre... associés aux logements et aux transports et d'en suivre localement l'évolution.

    L'approche multithématique et transversale propose une mise en perspective de nombreuses données articulées autour de quatre chapitres. Le choix s'est porté sur des indicateurs simples dans un souci de pédagogie et dans une perspective de mise à jour régulière. Au sommaire des portraits de territoire Climat, énergie :

    • Évolution du climat et sensibilités territoriales
    • Consommation d’énergie, émissions de gaz à effet de serre et polluants atmosphériques
    • Ménages et énergie : revenus, logements, mobilité
    • Productions, consommations et usages alternatifs

    Trois premiers portraits de territoire Climat, énergie ont été publiés en 2019 à l'échelle des intercommunalités formant le Pôle métropolitain Loire Angers. Les 6 autres Portraits des intercommunalités du Maine-et-Loire seront publiés en 2020 et 2021.

    Découvrez le Portrait de territoire Climat, énergie de la Communauté urbaine Angers Loire Métropole.


    Auteur : Agence d'urbanisme de la région angevine
    Étude parue en janvier 2020


    portrait à télécharger

  • epure1.JPG

    Réseaux d'énergie et urbanisme

    Synthèse du « Rendez-vous de l’observatoire de l’environnement » qui s’est tenu à l'Agence d'urbanisme de la région stéphanoise le 14 mars 2019.

    Obligation réglementaire, anticipation des nouvelles énergies, pragmatisme de chantier ou encore optimisation budgétaire, de nombreux arguments vont dans le sens de mieux anticiper le développement et la densification des réseaux d’énergie lors de l’élaboration de document d’urbanisme.

    Ce rendez-vous de l’observatoire a permis de faire un premier état des projets et des questionnements concernant les réseaux de chaleur sur Saint-Étienne Métropole et le réseau électrique géré par le Syndicat Intercommunal d’Électrification de la Loire (SIEL).


    Auteur : Agence d'urbanisme de la région stéphanoise
    Étude parue en mai 2019


    étude à télécharger

  • auat-portrait-energetique-.JPG

    Portrait énergétique de la grande agglomération toulousaine

    La production d’énergies renouvelables et de récupération (ENRR) ne couvrait en 2015 que 4 % de la consommation énergétique de la grande agglomération toulousaine, qui doit donc importer les 96 % supplémentaires nécessaires. Le territoire peut, à ce titre, être qualifié de « consommateur ». Pour autant, des opportunités de production d’énergie renouvelable et de récupération sont bien identifiées et développées, en cohérence avec les perspectives de déploiement des réseaux. L’enjeu énergétique est clairement partagé par les collectivités de la grande agglomération toulousaine, dans un contexte régional stimulant.


    Auteur : Agence d'urbanisme et d'aménagement Toulouse aire métropolitaine
    Étude parue en novembre 2019


    étude à télécharger

  • scalen-etude.JPG

    Transition écologique : enjeux et leviers

    Changement climatique, déclin de la biodiversité, pollution de l'air... les scientifiques du monde entier alertent sur les périls qui menacent l'avenir de notre planète sur le plan écologique. Ils mettent l'humanité au défi d'inventer rapidement de nouveaux modèles de développement et d'aménagement qui ne compromettent pas la capacité des générations futures à satisfaire leurs besoins.


    Parce que c'est dans les territoires qu'émergent des solutions concrètes, et parce que la transition écologique constitue une réelle opportunité pour les territoires en termes de création de richesses (emplois « verts » ), d'attractivité (marketing territorial centré autour du respect de l'environnement et du bien-vivre), d'aménagement (planification énergétique) et de dialogue (solidarité urbain-rural), l'Agence de développement des territoires Nancy Sud Lorraine (Agence Scalen) met son expertise au profit des collectivités locales, des acteurs socio-économiques et des entreprises pour les accompagner dans l'élaboration de leur stratégie et le déploiement de leurs projets de développement durable. Pour donner à comprendre et mobiliser autour de ces enjeux environnementaux, l'Agence propose à travers cette publication un aperçu concret de l'impact du réchauffement climatique dans le Sud Lorraine et des initiatives prises par les territoires pour y faire face.


    Auteur : Agence de développement des territoires Nancy Sud Lorraine
    Étude parue en juin 2019


    étude à télécharger

  • obsy1.JPG

    Environnement : le territoire à l'heure de la transition écologique

    Au commencement était le lieu : un écrin de massifs issus de millions d’années d’histoire géologique, entre mers, forces telluriques et activité glaciaire. Puis il y eut les humains, s’installant dans ce qui n’était encore qu’un village près de la confluence de deux rivières, au pied des montagnes. Le choix de ce lieu n’avait rien d’anodin puisque c’est bien la ressource en eau, la richesse des prairies fluviales et peut-être la singularité de ces paysages qui ont fixé le développement local de la cité grenobloise.

    Aujourd'hui, après des décennies de croissance et d’abondance, les habitants voient leur environnement bousculé par des enjeux qui les dépassent : la raréfaction des ressources, l’urgence climatique, l’appauvrissement de la biodiversité, la dépendance alimentaire. Face à ces bouleversements, ils cherchent à mesurer, décrire, comprendre pour mieux atténuer voire compenser ces transformations.

    Ce Regards croisés portrait environnemental de la métropole alpine, se situe à la croisée entre la longue et lente histoire géologique, la plus brève et intense histoire humaine et cette récente « urgence climatique ». Son sommaire suit cette chronologie : d’abord le cadre géographique, puis les interactions entre les Grenoblois et leur environnement, et enfin les initiatives à l’œuvre, les changements de comportement préfigurant, on l’espère, les tendances de demain.

    Pour dresser ce portrait, la matière était très riche. En effet, les observations – du plan climat, de l’énergie, de la biodiversité, des déplacements, etc. foisonnent. Pourtant l’exercice était inédit tant les sujets à creuser sont riches et complexes mais encore segmentés. Faire dialoguer les acteurs de ces champs et restituer leur connaissance, telles ont été les ambitions de ce Regards croisés consacré à l’environnement. Avec le choix, en conclusion, de donner à voir quelques-unes des nombreuses controverses qui traversent ce sujet car l’observation n’est pas neutre, elle porte un regard, orienté.

    Cette publication doit beaucoup aux différentes structures, associées pour l’occasion au-delà du cercle des partenaires de l’OBS'y : la LPO, Atmo AURA, le CAUE38, le CEN 38, Gentiana, etc. Ce tableau pointilliste donne à voir la beauté et la richesse de ce lieu… ainsi que notre responsabilité à son égard.


    Auteur : Réseau des observatoire de la métropole grenobloise
    Publication parue en 2019


    étude à télécharger

  • Livre-blanc-Urba4.png

    Pour une transition énergétique équitable

    État des lieux et recommandations d'un socle commun de leviers pour accompagner une démarche locale et régionale de lutte contre les précarités et les vulnérabilités énergétiques habitat et mobilité.


    Ce document synthétise le résultats d’une démarche progressive de construction des recommandations a minima autour de « socles communs » partagés entre territoires visant la diminution de la vulnérabilité voire de la précarité énergétique des ménages et des territoires. Ce Livre blanc trouve son origine dans un chantier d’étude et de réflexion sur la vulnérabilité énergétique des ménages et des territoires. Piloté par l’Agence d’urbanisme de l’aire métropolitaine lyonnaise (Urbalyon), entre 2008 et 2010 (pour le compte de la Dreal, puis pour les partenaires associés de l’Agence) il s’insère dans un contexte de hausse du prix du carburant et des énergies et de fragilisation des ménages périurbains. En 2014 naît ainsi une démarche d’expertise collaborative co-animée par les experts de l’Agence, d’ARAEE, et du LAET, associant des territoires pilotes tels que la Ville de Saint-Fons, la communauté de communes du Trièves (Tepos), et le SCoT Rovaltin (Tepos). Saint-Fons fut considérée comme le territoire d’ancrage de l’expérimentation des données et du processus collaboratif. De 2015 à aujourd'hui, l’expérimentation d’une démarche collaborative plus large appuyée par l’Ademe a permis la mise en place des 4 ateliers collaboratifs pluri-institutionnels et citoyens autour de la vulnérabilité socio-énergétique, qui ont permis un dernier enrichissement des expertises dans son ensemble. Le document – ci-présent fait une synthèse de tout ce chantier et propose 10 axes de travail à minima permettant de s’acheminer vers un solide volet social des politiques de transition énergétique et écologiques.


    Auteur : Agence d'urbanisme de l'air métropolitaine lyonnaise
    Étude parue en 2019


    étude à télécharger

  • audiar-2.JPG

    Transition énergétique

    La transition énergétique opérationnelle sur le territoire rennais nécessite le développement d’une planification énergétique urbaine. Une cartographie fine des consommations - productions - distributions constitue la première étape à engager pour alimenter un futur Schéma Directeur des Énergies. À travers un benchmark en France et en Allemagne, ce travail de l’Audiar pose les bases de ce qui pourrait constituer un futur SDE. Deux documents sont disponibles. Le premier recense plusieurs projets, en France et en Allemagne, et a pour objectif d'aider la collectivité rennaise à en éclaircir les concepts de base : planification énergétique, schéma directeur des énergies, système énergétique métropolitain/territorial, programmation énergétique… Il s'attache également à décrire comment il est possible de s’organiser pour faire travailler ensemble énergéticiens, collectivités et urbanistes. Un second document est consacré à la synergie à établir entre planification, urbanisme et transition énergétique opérationnelle.


    Auteur : Agence d'urbanisme de Rennes
    Étude parue en janvier 2019


    étude à télécharger

  • lyon1.JPG

    Intensifier la rénovation énergétique des logements dans les territoires

    À la croisée d’échelles (du local au global) et d’enjeux multiples (habitat, énergie, et urbanisme), cette étude pose globalement la question des conditions à réunir pour construire un environnement favorable à la réalisation des objectifs de rénovation énergétique dans les territoires de la région Auvergne-Rhône-Alpes. À travers ce sujet, il s’agit donc de soulever des questions de gouvernance, d’organisation et de financement, mais aussi d’articulation vertueuse entre acteurs, documents de planification et documents d’urbanisme. Ainsi, cette étude consiste à aider les collectivités territoriales à réunir les conditions nécessaires à la mise en place d’un environnement favorable à la rénovation énergétique des logements dans les territoires.


    Auteur : Agence d'urbanisme de l'aire métropolitaine lyonnaise
    Étude parue en 2019


    étude à télécharger

  • audiar-1.JPG

    Modélisation, transition et planification énergétiques : quelle lecture des enjeux à échelles fines ?

    La question de l'énergie est de plus en plus prégnante à l'échelle des territoires. Rennes Métropole, l’Audiar et des bureaux d’étude spécialisés ont travaillé sur plusieurs projets expérimentaux de modélisation en lien avec l’énergie depuis 2019. Cette note passe en revue les différents cas d’usage : rénovation des logements, précarité énergétique, potentiel photovoltaïque... Elle s’attache notamment à montrer en quoi la modélisation peut être un outil d’aide à la décision pour les territoires, en vue d'optimiser la planification et la transition énergétique. Ces modélisations présentent l’avantage de travailler à des échelles très fines, facilitant les démarches et les analyses pré-opérationnelles.

    Un poster est également disponible en téléchargement : il synthétise les données utilisées, les principaux objectifs concourus et les résultats obtenus.

    Cette représentation a obtenu le 7ème prix au concours des posters de la conférence SIG2020 organisée par ESRI France.


    Auteur : Agence d'urbanisme de Rennes
    Étude parue en juillet 2020


    étude à télécharger

  • aurg1.JPG

    Diagnostic énergie émissions mobilité : contribution à l'élaboration du PDU métropolitain

    Le Plan Climat de la métropole, démarche transversale, a consacré son Comité de Pilotage du 27 juin 2017 à la question de la pollution et des gaz à effet de serre émis par les transports. Les résultats du Diagnostic énergie émissions mobilité, méthode d’évaluation basée sur les résultats des Enquêtes Ménages-Déplacements, ont été présentés devant de nombreux acteurs, partenaires de la démarche.


    Auteur : Agence d'urbanisme de la région grenobloise
    Publication parue en juin 2017


    étude à télécharger

  • epure2.JPG

    Conduire la transition énergétique de l’aire métropolitaine Lyon Saint-Étienne

    Dans le cadre du programme de travail de l’inter-SCoT, les Agences d’urbanisme de Saint-Étienne et de Lyon ont conduit, pendant l’année 2017, une série de travaux sur la problématique de l’adaptation au changement climatique - et plus précisément de la transition énergétique -, qui constitue un des axes de travail de celui-ci. Ce document en fait la synthèse.


    Auteur : Agence d'urbanisme de la région stéphanoise
    Étude parue en novembre 2017


    étude à télécharger

__Logo1_splash.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même