Grand A le mag - 3 : Décembre 2018

NUMÉROS PRÉCÉDENTS

Collapse

Uncollapse

portraitbd.jpg Natacha Seigneuret
RESILIENCE-URBAINE-Ilustrations-pour-grand-A-2.jpg Porosité, perméabilité et accessibilité du territoire
RESILIENCE-URBAINE-Ilustrations-pour-grand-A-1.jpg Coupe de principe : Porosité, perméabilité et accessibilité du territoire entre Vercors et Drac

Explication des deux documents

Dans le contexte des Portes du Vercors, les étudiants ont choisi de s’appuyer sur Bernardo Secchi et Paola Vigano, (2011), pour proposer l’hybridation comme support de leur projet, présenté en coupe et en poster flou : « le projet devient alors une exploration des différents dispositifs qu’on peut utiliser pour obtenir une plus grande porosité, une plus grande perméabilité et donc une accessibilité plus généralisée. »

Retour En avant

Intégrer la résilience à la planification et au projet urbain

ATELIER des étudiants en Master 2 Urbanisme et projet urbain, IUGA de Grenoble

La commande de l’Agence

La commande de l’Agence proposait aux étudiants-urbanistes de réfléchir sur les transformations nécessaires pour planifier et expérimenter des scénarios sur le thème de la résilience urbaine. L’évolution de la réglementation en matière de prise en compte des risques d’inondation a mis en évidence la présence d’aléas sur la partie aval de la plaine rive gauche du Drac, et ont obligé une révision des projets d’aménagement envisagés sur le site de projet « Portes du Vercors ».


Les objectifs pédagogiques

Pour Natacha Seigneuret et Gilles Novarina, les risques et les changements climatiques sont à considérer comme catalyseurs. Dans le cadre de cet atelier, ils invitent à explorer les nouvelles relations, dans l’espace concret de la métropole, entre individus et activités à partir d’horizons disciplinaires différents. « Ce n’est pas seulement la métropole qui est en train de passer une transition, mais c’est aussi le projet la concernant qui traverse de nouveaux contextes et pratiques. Les métropoles contemporaines, bien que différentes, sont toutes confrontées aux mêmes défis et sont en train de développer de nouvelles stratégies. Les territoires de l’urbanisme se trouvent et s’en trouveront modifiés. » (Vigano, Secchi, 2013)


Les scénarios de projet urbain résilient - Rive gauche du Drac

À partir des éléments de contexte présentés par l'Agence, les étudiants ont disposé des acquis de base pour projeter. Ils ont complété ce savoir par des visites de terrain, recherches en bibliothèque et sur Internet, observation directe, enquêtes quantitatives et qualitatives. Et en phase de projet, quatre groupes ont élaboré des scénarios présentés à l'Agence :

  • Le groupe 1 a concentré son analyse sur les usages et les perceptions. Leur projet emblématique est un « Centre agriculturel », tiers-lieu de sociabilité et centre pour la biodiversité et l’innovation dans l’agriculture urbaine.
  • Le groupe 2 a souhaité analyser les espaces ouverts, « Open space ». Cette approche leur a permis de penser ce territoire par le paysage, et leurs propositions pour une ville résiliente se déploient autour d’un parc agricole urbain avec un potager habité et la requalification du supermarché en ferme et centrale d’achats en circuit court : le géant local.
  • L’enjeu du projet du groupe 3 était de promouvoir une identité forte autour de l’eau, à la fois source de danger, qui nécessite de diffuser largement une culture du risque, mais aussi atout pour la mise en valeur et le développement de ce territoire. Leur projet prend en considération la ressource en eau, sa fragilité et la nécessité de la préserver des pressions et pollutions diverses qui pourraient se multiplier avec l’urbanisation pour une « ville active, nature et résiliente ».
  • Le groupe 4 a choisi une approche par la photographie. Leur projet a permis une exploration des différents dispositifs que l’on peut utiliser pour obtenir une plus grande porosité, une plus grande perméabilité et donc, une accessibilité plus généralisée de ce territoire.

En conclusion

Pour nos étudiants, cette commande a permis une rencontre avec des professionnels de l’Agence toujours très présents et réceptifs à leurs propositions. Et pour l'Agence, l’atelier a favorisé un contact avec de jeunes « territoriants », qui portent un regard neuf pour préparer les futures consultations sur les territoires métropolitains.


explication des deux documents en téléchargement ci-dessous

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

__Logo1_splash.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même