Grand A le mag - 4 : Décembre 2019

NUMÉROS PRÉCÉDENTS

Collapse

Uncollapse

Fabien Martinez
Carte réalisée à partir de 12 principaux sites de réservation en ligne, qui présente par conséquent une probabilité de doublons de l’ordre de 9 à 12 % Carte réalisée à partir de 12 principaux sites de réservation en ligne, qui présente par conséquent une probabilité de doublons de l’ordre de 9 à 12 %

Apidae : quelles évolutions stratégiques en 2020 ?

L'expérience lilloise

Des millions d’avis, de photos, de commentaires sont partagés par les visiteurs du monde entier sur Internet. Co-pilotée par la Métropole Européenne de Lille et l’Agence de développement et d’urbanisme de Lille Métropole, cette étude a été réalisée à partir d’un travail d’analyse des données et métadonnées fournies par différentes plateformes numériques (Flickr, Hotel.com, Tripadvisor, Airbnb) et complétée par des enquêtes menées auprès de visiteurs. Un benchmark permet de comparer la destination Lille aux métropoles de Lyon, Bordeaux, Strasbourg, Nantes et Toulouse. Cette démarche exploratoire, mobilisant de nouveaux outils d’observations, a été menée en collaboration avec l’Équipe Interdisciplinaire de Recherches sur le Tourisme (EIREST).

Retrouvez l'interview de Sébastien Jacquot, maître de conférence en géographie sur URBIS LE MAG

Télécharger l'étude

Retour En avant

Le tourisme à la trace : quels usages pour les collectivités ?

Hébergement touristique en ligne : mieux le connaître pour mieux le maîtriser

Le tourisme est un domaine de prédilection du numérique, avec ses multiples applications et plateformes dédiées qui fleurissent chaque année. Autant de nouveaux outils qui proposent des services pour se loger, trouver les bonnes adresses locales, faire appel à un guide ou choisir des activités sportives ou culturelles durant son séjour. Autant dire que la concurrence s’exacerbe, que le touriste doit devenir un navigateur chevronné et les conséquences ne sont pas toujours positives.

Un état des lieux en cours sur le territoire métropolitain


Les collectivités ont aujourd’hui beaucoup de difficultés à mesurer l’impact de la location par voie numérique des logements meublés. La Métropole grenobloise, qui cherche à mieux comprendre le phénomène, a mandaté l’Agence pour l’étudier. Objectif : mieux connaître l’offre, anticiper et maîtriser les effets du phénomène. Un premier état des lieux a été engagé pour l’amener en débat aux élus.

Un benchmark a été effectué dans un premier temps, confirmant la complexité d’une offre diffuse et morcelée, et révélant l’existence de plus en plus d’applications ou d’alternatives à Airbnb (une quinzaine, comme par exemple Booking, Fairbooking, Flipkey, etc.)


L’étude sera poursuivie en 2020, pour systématiser l’exploitation des données avec un prestataire français (Likibu) expert des problématiques et enjeux. Les objectifs poursuivis sont les suivants : une meilleure connaissance des stratégies des hébergeurs ; assurer les complémentarités pour éviter la concurrence avec le marché locatif ; croiser les données d’hébergement avec d’autres dimensions (promotion du territoire, valorisation du patrimoine, offre culturelle et de loisirs, offre commerciale, politique des mobilités…).


Apidae : un écosystème collaboratif d’informations touristiques régionales


L’Agence participe au Système d’information territorial Rhône-Alpes, Apidae Tourisme (ex Sitra). Il désigne à la fois le projet, l’outil et l’écosystème. Ce nom (qui se prononce « happy day », soit un jour joyeux en anglais,) évoque une abeille collaborative et sociale : partage, ouverture, liberté d’entreprendre, communauté, écosystème… recouvrant les valeurs du réseau.

La plateforme Apidae est un entrepôt de données, utilisé pour gérer de façon collaborative les informations touristiques de l’ensemble des territoires couverts par le projet. Originale et innovante, elle permet de saisir, stocker et exploiter les informations touristiques pour renseigner les clients sur l’offre de tous les acteurs touristiques par destination. Les données sont utilisées par les collectivités pour alimenter les sites internet (des offices du tourisme principalement) mais aussi, pour faire un état de lieux de l’offre d’activité ou des diagnostics territoriaux.

Cette information est diffusée à l’accueil, par téléphone ou par email ; elle est utilisée pour alimenter les projets numériques des membres de la communauté (sites web et mobiles, bornes interactives, panneaux d’informations, éditions…).


En 2019, la plateforme Apidae héberge plus de 325 000 « fiches objets » mises à jour quotidiennement par plus de 1 269 membres contributeurs du réseau. Celui-ci rassemble aujourd’hui 22 départements et plus de 21 300 utilisateurs de la plateforme.

Porté par Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme, le projet va prendre son indépendance pour renforcer son autonomie grâce à un nouveau statut de société coopérative (SCIC SA) qui permettra aux différents organismes, notamment les acteurs privés, d’investir dans la structure et de s’impliquer dans sa gouvernance.


L’Agence est impliquée dans Apidae


L’Agence a pu mettre en lumière l’offre touristique de la région grenobloise en procédant à des regroupements, interprétations et modes de représentation de données depuis 2018 dans des diagnostics de territoires, pour les projets de PLUI de la communauté de communes du Massif du Vercors et de Grenoble-Alpes Métropole et enfin, pour le Parc naturel régional du Vercors. Grâce à son propre système d’information territorial, l’Agence a permis d’apporter des améliorations sur la localisation, l’exhaustivité, la qualité et la qualification de l’information renseignée dans Apidae. L’objectif était d’éprouver la méthode pour qu’elle soit généralisée et reproductible :

  • Pour le compte d’autres agences, prochainement en région Auvergne-Rhône-Alpes avec l’Agence de Clermont-Ferrand pour commencer
  • Au service d’autres territoires : SCoT de l’Aire Gapençaise, Parc naturel régional de Chartreuse, Communauté de communes Le Grésivaudan…

vidéo : Apidae : quelles évolutions stratégiques en 2020 ?

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

__Logo1_splash.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même