Grand A le mag - 4 : Décembre 2019

NUMÉROS PRÉCÉDENTS

Collapse

Uncollapse

Claus Habfast Claus Habfast

entretien avec Claus Habfast, Vice-président de Grenoble-Alpes Métropole, délégué à l'enseignement supérieur, la recherche, l'innovation et à l'international

paroles de Claus Habfast

Pour moi, la ville numérique doit d’abord avoir le citoyen et ses besoins au cœur ; le numérique n’est qu’un outil.
Pour des raisons éthiques, il faut créer aujourd’hui des plateformes contrôlées par les citoyens, idéalement organisées au niveau local.

La délibération-cadre de la donnée adoptée par Grenoble-Alpes Métropole

Adoptée par le conseil métropolitain le 8 novembre dernier, l’enjeu principal de cette délibération-cadre est de poser des principes relatifs au traitement de la donnée :


  • La maîtrise des traitements de données en lien avec les services publics métropolitains ;
  • L’instauration d’un cadre de confiance avec le citoyen ;
  • La transparence sur la manière dont sont traitées et gérées les données ;
  • La sécurité des données ;
  • La non-marchandisation des données ;
  • La sobriété carbone de la donnée.

Deux grands axes structurent le plan d’actions :


  • L’élargissement de l’ouverture des données dans le respect des législations est acté, afin d’aider à la mise en œuvre des politiques publiques de la Métropole tout en garantissant la possibilité des citoyens d’accéder aux données ouvertes dans le respect de leur vie privée et dans le but de créer un bien commun. La Métropole prévoit notamment de se doter d’une plateforme dédiée. La collaboration avec le monde de la recherche et la société civile a notamment pour vocation de poser un cadre déontologique et de bénéficier d’un cadre d’expérimentation
  • La définition d’un cadre pour le traitement des données à caractère personnel allant au-delà de la législation.

télécharger la délibération, 2019

La Déclaration de Montréal pour un développement responsable de l’intelligence artificielle

Lancée à l’initiative de l’Université de Montréal, cette déclaration, à laquelle on peut adhérer en ligne, poursuit trois objectifs :


  1. Élaborer un cadre éthique pour le développement et le déploiement de l’IA ;
  2. Orienter la transition numérique afin que tous puissent bénéficier de cette révolution technologique ;
  3. Ouvrir un espace de dialogue national et international pour réussir collectivement un développement inclusif, équitable et écologiquement soutenable de l’IA.
    https://www.declarationmontreal-iaresponsable.com

Pour un label numérique responsable


Autre initiative, celle de l’Institut du numérique responsable, qui lance le « Label Numérique Responsable » créé en partenariat étroit entre l’Université de La Rochelle. Ce label vise à reconnaître la mise en place d’une démarche de numérique responsable dans les entreprises et organisations privées et publiques.
https://institutnr.org/la-charte-nr-2

Retour En avant

Numérique en quête d'éthique

Initiatives en faveur d’un socle de valeurs partagées

Existe-t-il une éthique sociétale, en matière de numérique ? La vocation est-elle de changer la vie des citoyens ? De quelle « ville intelligente » parle-t-on ? Comment se traduit concrètement cette ambition et est-elle partagée, notamment par les habitants ? Tous les acteurs — chercheurs, politiques, citoyens — partagent un constat : le numérique, dans tous ses développements, y compris l’intelligence artificielle, n’offre que des outils. Ils s’accordent sur la nécessité d’élaborer un cadre éthique, un socle de valeurs partagées. De nombreuses initiatives en témoignent.


vidéo entretien avec Claus Habfast à lire : La délibération-cadre de la donnée adoptée par Grenoble-Alpes Métropole à lire : La Déclaration de Montréal pour un développement responsable de l’intelligence artificielle

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

__Logo1_splash.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même